Les parasites intestinaux : ce qu’il faut savoir

parasites intestinaux statistiques - comic

Les parasites intestinaux est un sujet malheureusement négligé par la médecine occidentale. Le sujet est souvent réduit à des crampes intestinales dues à des vers que l’on aurait attrapé duré un séjour exotique. Ca, comme on dit, c’est seulement la toute petite partie visible de l’iceberg.

Ce que nous dit internet sur les parasites

J’ai passé un temps fou à essayer de trouver des informations sur les parasites, et surtout les parasites intestinaux. Trop souvent, on retombe sur le même genre d’article : les parasites se classent en deux groupes. Les vers plats (cestodes), avec pour capitaine d’équipe le Tænia, le célèbre “vers solitaire”. Et les vers rond (nématodes), donc les plus connus sont les ascaris et oxyures.

snake - comic

Les symptômes sont généralement au niveau de l’intestin (bah oui, logique !) : douleurs, crampes, problèmes de digestion, diarrhée, ballonnements, gaz…

Et voilà, les articles se copient les uns les autres donc on fini par tourner en rond comme un poisson dans un verre (rond).

Ce qu’il ne faut pas en conclure

Vous voilà rassuré, vous savez maintenant que vous n’avez pas de parasites intestinaux. En effet, vous n’êtes pas partis à l’autre bout du monde depuis un moment, et vous n’avez pas de sévères crampes à l’estomac.

Sauf que vous pensez que le sujet est clôt alors que vous êtes passés à côté de l’essentiel. Vous n’avez, certes, peut être pas de vers intestinal. Mais laissez moi vous présenter l’élite du parasitisme intestinal.

Les parasites unicellulaires. Ni vus, ni connus.

Les parasites unicellulaires, appelés également protozoaires, sont négligés par un peu tout le monde. Vous connaissez probablement l’amibe, c’est le plus connu. Endolimax Nana, Blastocystis Hominis… la liste est longue ! Avec leurs noms à coucher dehors, ce sont des squatteurs professionnels.

vers vs protozoaire - comic

Je ne sais pas si c’est le manque de prévention ou quoi, mais les protozoaires unicellulaires qui colonisent vos intestins, tout le monde s’en fou. Moi pas.

Je n’ai pas réussi à trouver d’étude affichant des statistiques pour l’ensemble des protozoaires. Une étude européenne1 conduite en France rapporte avoir trouvé le parasite Blastocystis sp. sur 18,1% de la population. Cette étude affirme également avoir établit un lien entre la présence du parasite et la présence de douleurs abdominales.

Une autre étude, sur le parasite Endolimax nana 2 indique qu’en Europe, on estime retrouver ce parasite dans jusqu’à 30% des cas pour les personnes malades, et jusqu’à 2,1% pour les personnes en bonne santé (Aux Etats Unis, c’est même effrayant avec respectivement 50,2% et 23,9%).

Maintenant, si on regroupe les probabilités de chaque parasite. Quels sont les chances pour que vous en ayez un ? Bravo, vous avez deviné. La réponse est : beaucoup trop.

On peut être en bonne santé et héberger des parasites intestinaux

Et oui, si vous avez bien lu, des parasites unicellulaires ont été retrouvés chez des personnes en bonne santé. Donc arrêter de partir à la recherche des symptômes qui vous permettraient de savoir si vous avez des parasites ou non. Vous perdez votre temps.

Et moi, avec ma fatigue chronique, j’en conclu quoi ? Inutile de vous faire un dessin. Les personnes en bonne santé on des chances d’avoir, et les personnes fatiguées encore plus. Mais alors, comment savoir ? et comment s’en débarrasser ?

parasites airbnb - comic

Se débarrasser des parasites intestinaux en mangeant de l’ail et de la noix de coco ?

7 Aliments naturels pour éliminer les parasites intestinaux  Super, je vais essayer ça !

Arrêter tout de suite de perdre votre temps avec les aliments naturels pour éliminer les parasites. Je les ai essayé, tous, en grande quantité, et ça ne marche pas. Ces sites se copient les uns les autres, leur contenu ne contient aucune source ni logique scientifique. Il y a des tonnes de parasites différents, ils ne disent même pas desquels ils parlent… bref, perte de temps assurée. (et puis manger de l’ail c’est marrant 5 minutes mais c’est quand même pas très pratique au quotidien).

Ne pas confondre les parasites et les vampires.

La seule méthode efficace :  la parasitologie des selles

Allez voir votre médecin et demander à faire une parasitologie des selles. Concrètement, ça veut dire que vous allez faire caca dans un récipient et qu’un laboratoire va l’examiner pour voir s’il contient des traces de parasites.

caca récipient parasitologie - comic
Désolé, j’ai pas pu résister, il fallait un dessin.

En cas de parasites, suivez la prescription de votre médecin, et tout devrait rentrer dans l’ordre !

Attention : certains médecins pensent encore que certains parasites sont non pathogènes (=inoffensifs). Sauf que quelques années après, on se rend compte qu’en fait si, ils l’étaient. En attendant, insistez donc pour vous faire traiter et débarrassez vous de vos parasites !

Une petite anecdote pour finir :  les parasites se nourrissent des compliments alimentaires que vous avalez. Je vous laisse y réfléchir !

Cet article vous-a-t-il déterminé à demander un test à votre médecin ? Laisser un message dans les commentaires.

  1. Prevalence, risk factors for infection and subtype distribution of the intestinal parasite Blastocystis sp. from a large-scale multi-center study in France.
  2. Systematic review on Endolimax nana: A less well studied intestinal ameba, by Casper Sahl Poulsen and Christen Rune Stensvold

2 réflexions sur « Les parasites intestinaux : ce qu’il faut savoir »

Laisser un commentaire