Magnésium et silice : se détendre, dormir et guérir ?

militaire tendu et magnésium - comic

Les sels minéraux se divisent en deux catégories : les macro-éléments et les oligo-éléments. Si vous avez fait du grec, vous voyez tout de suite la différence.

Pour les autres (dont moi) :

  • macro : de taille importante
  • oligos : peu abondant

Et oui, c’est tout simple, il y a donc par définition beaucoup de macro-éléments dans l’organisme (de l’ordre de plusieurs grammes), et peu d’oligo-éléments. Ces derniers n’en restent pas moins indispensables !

Les macro-éléments sont : calcium, sodium, magnésium, phosphore et potassium.
Et voici quelques exemples d’oligo-éléments : fer, zinc, iode, sélénium, cuivre, silice

Laissons la silice de côté pour l’instant et intéressons nous d’abord au magnésium. Ce dernier est un (macro) minéral qui participe à lui seul à plus de 300 réactions métaboliques du corps.

Les rôles du magnésium

Bouton OFF

Le magnésium et le calcium jouent tous les deux des rôles fondamentaux au niveau des muscles et des os. On dit souvent qu’ils sont complémentaires : le calcium permet l’action, le magnésium la détente. Au niveau des muscles, le calcium permet la contraction, le magnésium la décontraction. J’aime beaucoup l’analogie que fait Wladislas BARATH, dans son article “Magnésium : le bide, ou ce qu’on ne vous dit pas pour que ça marche” : le calcium est le bouton ON, le magnesium est le bouton OFF. Je vais donc me permettre de la reprendre.

Si vous avec une carence en magnésium, vous n’avez plus de bouton OFF : le corps est bloqué en mode action. Il ne se repose pas.

bouton on off - comic
ON = Calcium
OFF = Magnesium

Difficultés à s’endormir, réveil au milieu de la nuit, crampes (bouton ON bloqué), mouvements involontaires des membres, réveil fatigué, cerveau embrumé (difficulté d’attention et de mémoire) car il n’a pas bien récupéré la nuit, etc. Ca vous dit quelque chose ? Alors il vous manque probablement le bouton OFF.

Un corps qui ne se repose pas ne peut pas se dépolluer (il fabrique alors encore plus de toxines).

Production d’énergie (ATP)

Les mitochondries sont les cellules responsables de la production d’énergie12 (l’ATP). Le magnésium fait partie des éléments nécessaires à leur bon fonctionnement. Conséquence logique : un manque de magnésium implique un manque d’énergie.

Détoxifiant / dépolluant

Le magnésium aide à évacuer les toxines3 produites par la pollution et le stress, ce qui expliquerait pourquoi 80% de la population est en carence.

Autres rôles

Le magnésium joue un rôle important au sein des fonctions nerveuses et musculaires, et de la formation des os et des dents. Il intervient également dans la régulation de la glycémie et de la sensibilité à l’insuline.

Voici un rôle qui fera plaisir à certains : il aide également le corps à récupérer après l’alcool4

Les symptômes d’une carence en magnésium

Voici une liste non exhaustive d’un déficit en magnésium :

  • fatigue
  • difficulté à s’endormir
  • réveils nocturnes
  • réveil fatigué
  • tensions permanentes
  • brain fog (trouble de l’attention, sensation de pression dans la tête)
  • fatigue psychique et troubles de la mémoire
  • maux de têtes (céphalées), voire migraines
  • palpitations
  • spasmes viscéraux
  • crampes musculaires
  • sensations nauséeuses dans le creux du ventre
  • constipation
  • règles douloureuses (dysménorrhées)
  • irritabilité
  • hyperémotivité
  • extrémités froides
  • sensibilité au chaud et au froid

impossible de dormir ?

Le diagnostique

Le magnésium est réparti dans le corps de la façon suivante : 56% dans les os, 34% dans les cellules des tissus, 1% dans le sang. On comprend alors qu’un test sanguin ne pourra pas refléter fidèlement la quantité totale de magnésium dans le corps. Cela est d’autant plus vrai que la biodisponibilité du magnésium peut varier : c’est sa capacité à pénétrer dans les os et dans les cellules. Il est possible d’avoir une carence dans les os et les cellules, alors que le sang est saturé.

La solution la plus simple reste donc d’essayer. Si vous avez plusieurs des symptômes ci-dessus, essayer de vous complémenter et voyez si ça fait effet ou non. D’autant qu’un excès de magnésium n’est pas dangereux : il ressortira comme il est entré, avec peut être une chiasse en prime ! (ce qui est un faible prix à payer en comparaison des bénéfices que l’on peut en tirer)

détente magnésium toilette - comic

La complémentation n’est pas si simple

ah non - comic

Revenons donc sur cette histoire de biodisponibilité (capacité à pénétrer les cellules). Vous décidez de vous complémenter en magnésium : cela vous détend un peu, il y a quelques effets bénéfiques, mais au bout de quelques jours : ça ne marche plus. Vous faites alors un test sanguin : pas de carence en magnésium. Vous arrêtez donc la supplémentation : encore une fausse piste !

J’ai pu lire de nombreux témoignages comme celui-ci, et ce raisonnement semble logique. Le problème dans l’histoire, c’est que le corps n’arrive pas à utiliser le magnésium que vous lui donnez. Il erre alors dans le sang, attendant en vain qu’on veuille bien l’utiliser. C’est là qu’intervient la silice (le moment que vous attendiez tous).

Le rôle clé de la silice

L’idée d’utiliser la silice afin de corriger ce fameux problème de biodisponibilité serait donnée par Kathy Bonan dans son livre
Les secrets de la force du magnésium5. Je ne l’ai pas lu, mais j’ai par contre trouvé une étude qui confirme que ça fonctionne bien chez les rats6 (ça me va !). Plusieurs témoignages concordent également dans ce sens. Je l’ai donc expérimenté moi-même : oui, ça semble marcher !

Donc, la silice permet la pénétration des minéraux à travers la membrane cellulaire et les rends ainsi disponibles aux cellules. Parce que c’est quand même dommage d’avoir tout ce magnésium dans le sang et de ne rien en faire !

En bonus, la silice serait chélateur (détoxifiant) de l’aluminium, et participe à la fortification des os7.

où trouver de la silice ?

la route du silicium - comic

Afin qu’elle puisse être utilisée par le corps, la silice doit être transformé sous une forme soluble : appelée silicium organique, ou colloïdal. On le trouve généralement en magasin bio. Vous pouvez également trouver du Dissolvurol en pharmacie (moins de 10 euros le flacon il me semble, donc  abordable). Il se prend sous forme de gouttes, comme nous le verrons plus loin.

On trouve naturellement du silicium dans les légumes, les céréales complètes et certaines plantes. Les plus riches sont l’ortie, la prêle et le bambou.

Attention aux carences en sélénium

Durant mes recherches, je suis tombé sur une étude portant sur des femmes ayant eu des fausses couches, et qui montre qu’une carence en sélénium empêche le magnésium de pénétrer les globules rouges8 Il semble donc important de vérifier que vous n’avez pas non plus de carence en sélénium. Surtout que quand on est épuisé, on a souvent des carences en… à peu près tout !

Je ne vais pas m’attarder d’avantage sur le sélénium car l’article est assez long, mais sachez qu’il aurait également un rôle chélateur de l’arsenic9 et qu’il permet l’absorption du fer et autres minéraux10.

Les vitamines B

Le corps est décidément très capricieux : la complémentation en vitamines B, et particulièrement B6, serait bénéfique en complément du magnésium. A tel point qu’un traitement à base de magnésium et vitamine B6 permet d’améliorer les troubles comportementaux chez les enfants11.

Une fois encore, l’article est trop long pour que je ne m’étende sur la vitamine B6 (j’utilise de la levure de bière dans la salade, c’est très bon).

Fibres

Comme si c’était pas déjà assez compliqué, il semblerait que les fibres ont également leur rôle à jouer12. Mais comme vous mangez des fruits et des légumes, ce n’est pas un problème pour vous ! Je me trompe ?

Se complémenter

Pourquoi l’alimentation ne suffit plus

On estime qu’un siècle auparavant l’alimentation apportait environ 500 mg de magnésium par jour. Elle en comporte aujourd’hui entre 150 et 300. Je l’ai lu mais je n’ai pas trouvé la source, mais on s’en fou un peu, c’est l’idée qui compte.

Pourquoi un tel changement ? L’industrialisation bien sûr. D’un côté, la nourriture industrielle utilise souvent des composés pauvres en nutriments (gluten, amidon, sucre, farine blanche, sucre raffiné, sel iodé, etc.), au détriment des fruits et légumes frais. De l’autre, l’agriculture intensive appauvrit les sols, et même en mangeant plein de légumes, cela suffit rarement à atteindre les besoins quotidiens. Un coup de pouce est donc le bienvenu.

Comment se complémenter ?

Les recommandations françaises quotidiennes sont de 6 mg / kg / jour. Cela fait 360 mg / jour si vous faites 60 kg, 480 si vous en faites 80. Ceci est bien entendu juste un repère : les besoins varient en fonction de l’état de santé, de la pollution et du stress auxquels est soumis le corps.

La complémentation en magnésium peut s’effectuer régulièrement, tout au long de la journée (Il ne sert à rien d’en prendre trop d’un coup car votre corps ne le prendra pas, à moins que vous ne recherchiez un effet laxatif…). Cela peut durer jusqu’à 3 mois, après quoi il est conseillé de faire une pause, pour ne pas trop habituer le corps (rien de bien scientifique là dedans, je vous l’accorde).

Les aliments qui contiennent le plus de magnésium sont les suivants : graines, noix (amandes), épinards, haricots en grain, broccoli, fèves de cacao ou cacao sans sucre, avocats, céréales complètes, poissons gras…

Ce qui nous fait perdre du magnésium ? l’alcool, le café, le stress, la malbouffe, les médicaments…

Pour ce qui est de la silice, Kathy Bonan, que nous avons vu précédemment, conseille d’en prendre uniquement à partir du moment où le magnésium semble ne plus faire effet. La posologie est alors de 3 fois 15 gouttes de silice (Dissolvurol), avec chaque repas de la journée (une seule journée car les besoins sont faibles). Si vous souhaitez automatiser le processus, cela correspond à peu près à 1 fois tous les 15 jours.

Pour ce qui est du sélénium et des vitamines B, je préfère vous laisser expérimenter les quantités qui marchent pour vous, plutôt que de vous conseiller n’importe quoi.

faire les courses des suppléments alimentaires... - comic

Magnésium : sous quelle forme ?

On trouve le magnésium sous de nombreuses formes, et pour tous les prix. Je prends personnellement du chlorure de magnésium (sous appellation Nigari). C’est une des formes les moins cher et cela fonctionne bien pour moi.

Nigari
Le Nigari, ou chlorure de magnésium

Si vous avez essayé différentes formes de magnésiums, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires, et me dire lesquels ont le mieux marché pour vous.

Une alternative : les bains au sel d’Epsom

Il est également possible d’absorber le magnésium par la peau. Pour se faire, versez une à deux tasses de sel d’Epsom dans votre bain (chaud car la chaleur ouvre les pores de la peau), et immergez vous 20 minutes ou plus. Le sel d’Epsom, ou sulfate de magnésium peut se trouver en magasin bio (généralement bien moins cher qu’en pharmacie).

bain aux sels d'epsom - comic

Je n’ai pas encore essayé mais il parait que c’est détente garantie !

Conclusion

Alors que les lobbys ont voulu nous faire croire qu’il nous fallait boire du lait pour nous apporter du calcium pour les os, c’est en fait du magnésium qu’il nous faut. Son efficacité est telle qu’il est utilisé pour soigner les troubles de l’attention chez les enfants hyperactifs13. Paradoxalement, il permet également au corps de mieux fabriquer son énergie (en étant sollicité par les mitochondries).

Le manque de magnésium explique peut-être à lui seul pourquoi tant de gens éprouvent des difficultés à dormir. Notre corps est bloqué en mode action et libères des toxines, qui à leur tour consomment le peu de magnésium qu’il nous reste… c’est un cercle infernal et la complémentation devient nécessaire afin de combler ces carences. Un organisme ne peut récupérer que si le système nerveux ralentit.

Le corps est une machine compliquée et la complémentation en magnésium (comme beaucoup d’autres) nécessite l’intervention d’autres minéraux et vitamines (silicium, sélénium, vitamines B, fibres…). Organisez vous donc en conséquence et tentez l’expérience !

J’attends vos retours dans les commentaires ! Le magnésium vous aide-t-il à dormir ou à vaincre la fatigue ?

  1. Role of magnesium and other divalent cations in ATP-utilizing enzymes.
  2. Chemical mechanism of ATP synthase. Magnesium plays a pivotal role in formation of the transition state where ATP is synthesized from ADP and inorganic phosphate.
  3. Protective effects of selenium, calcium, and magnesium against arsenic-induced oxidative stress in male rats.
  4. Magnesium for the prevention or treatment of alcohol withdrawal syndrome in adults
  5. Les secrets de la force du magnésium, Kathy Bonan, aux éditions Albin Michel
  6. The action of excessive, inorganic silicon (Si) on the mineral metabolism of calcium (Ca) and magnesium (Mg).
  7. Dietary silicon intake and absorption
  8. Red cell magnesium and glutathione peroxidase in infertile women–effects of oral supplementation with magnesium and selenium.
  9. Protective effects of selenium, calcium, and magnesium against arsenic-induced oxidative stress in male rats.
  10. Selenium deficiency as a cause of overload of iron and unbalanced distribution of other minerals.
  11. Improvement of neurobehavioral disorders in children supplemented with magnesium-vitamin B6. I. Attention deficit hyperactivity disorders.
  12. Effect of fiber from fruits and vegetables on metabolic responses of human subjects, II. Calcium, magnesium, iron, and silicon balances.
  13. Magnesium supplementation in children with attention deficit hyperactivity disorder

1 réflexion sur « Magnésium et silice : se détendre, dormir et guérir ? »

  1. Comme l’explique cette publication, http://www.champs-electro-magnetiques.com/ondes/influence-des-cem-sur-la-melatonie-30.html les ondes électromagnétiques ont une influence non négligeable sur l’hormone du sommeil.: la mélatonine. A une époque de la généralisation de la wifi il n’est guère étonnant que le corps soit perturbé. Oxydé serait le bon mot d’ailleurs

    En complément :
    http://www.ehs-mcs.org/fr/mecanismes-physio-pathologiques_68.html

Laisser un commentaire