Reprogrammer ses émotions négatives avec l’EFT

EFT - Emotional Freedom Technique

EFT signifie « Emotional Freedom Technique », soit « Technique de libération des émotions« . Le principe, très simple, ressemble un peu à n’importe quoi, mais la technique n’en reste pas moins redoutablement efficace ! Avec l’EFT, on peut se libérer de toutes les émotions négatives : ses peurs et de ses angoisses, et même de ses phobies ! En bref toutes les émotions dont l’impact est négatif sur votre santé physique et mentale.

Pour cela, on tapote des points du corps définis par la médecine chinoise. Rien de plus simple ! On peut le faire tout seul et je vais vous montrer comment.

La vidéo qui suit contient le même contenu l’article. Libre à vous de choisir le format qui vous convient le mieux !

L’EFT, Comment ça marche ?

D’une part, vos émotions négatives sont enregistrées dans le cerveau d’une certaine façon, à certains endroits : peurs, angoisses, anxiétés, phobies.

De l’autre, le fait de tapoter sur des points d’acupuncture permet d’activer différentes régions du cerveau. Pas besoin d’aiguilles comme en acupuncture. Tapoter suffit ! Ces point, tirés de la médecine chinoise, sont chargés d’énergie.

Partant de ces 2 principes, on peut alors reprogrammer une émotion négative : on pense à cette émotion tout en tapotant successivement des points d’acupuncture déterminés. Le cerveau devient alors confus par rapport à la zone du cerveau associée à cette émotion, et choisit de la déprogrammer.

nettoyage avec un sceau et un balai - comic
Rien de tel qu’un bon brossage du cerveau !

Cette technique se veut efficace car elle s’adresse directement au cerveau reptilien, où les peurs sont profondément encrées. C’est également ce que fait l’hypnose, qui fait parfois des miracles là où certaines thérapies classiques peuvent échouer.

Trop beau pour être vrai ? Il paraît pourtant que cette technique fait des miracles. Et ça ne coûte rien d’essayer !

Ce que dit la science

Contrairement à ce qu’on l’on pourrait croire, il y a bien des études qui ont été faites sur le fait de se tapoter !

medecin content - comic
« Tapotez-vous, c’est pour la science ! »

L’EFT permettrait d’aider à :

  • traiter les addictions1
  • réduire le stress des étudiants2 (notamment pour les examens3)
  • réduire le stress post traumatique4
    • comme par exemple des vétérans américains dont le syndrome post traumatic a carrément disparu après 5 jours des scéances d’EFT5
  • réduire efficacement les symptômes de la dépression6
En train de lire des livres - comic
« C’est peut-être pas si bidon au final… »

Pour finir, voici un extrait (traduit) d’un article de magazine sur la psychologie, plutôt pertinent :

Du point de vue conventionnel d’un psychologue occidental, il semblerait tout à fait improbable qu’une technique aussi élémentaire puisse avoir un effet psychologique thérapeutique puissant. Cependant, l’apparente large application des techniques de tapotement de points d’acupuncture, ainsi que les preuves suggérant que leurs avantages peuvent être obtenus en très peu de temps et persister jusqu’à un an après leur application, impliquent un phénomène intriguant qui pourrait bien changer de manière significative la façon dont l’Occident tend collectivement à penser le fonctionnement psychologique et la relation psychosomatique.

source : Is Acupoint Tapping an Active Ingredient or an Inert
Placebo in Emotional Freedom Techniques (EFT) ?
A Randomized Controlled Dismantling Study

L’EFT en pratique

Voici comment procéder. Je vais donner beaucoup de détails, mais la pratique est simple, c’est promis.

1. Mettre des mots sur ses émotions

Commencez par identifier votre anxiété (ou peur).

Par exemple : « J’angoisse par rapport à ma fatigue ».

fatigué au lit - comic

Ce sera plus efficace si votre émotion apparaît clairement.

Voici donc à éviter :

  • « ma fatigue« 
  • « ma fatigue me gène« 
  • « ma maladie me handicape »

Il se peut que votre émotion soit évidente : « J’ai peur de rater l’examen de demain ». Mais il se peut également que vous ayez des émotions négatives plus profondément enfouies : « J’ai peur de décevoir mes parents ». Les identifier est un sujet à part entière. En cas de doute, je vous encourage à consulter un professionnel.

Voici quelques exemples :

  • je suis anxieux par rapport à mon état de santé
  • j’ai peur de parler en public
  • j’angoisse de ne pas être à la hauteur dans mon travail
  • j’ai peur d’être une mauvaise mère
  • j’ai peur de manquer d’argent
  • je suis triste que mon père soit malade

Cela peut s’appliquer à de nombreux domaines :

  • colère
  • anxiété
  • angoisse
  • tristesse
  • honte
  • culpabilité
  • traumatisme

Vous pouvez l’appliquer à tous les sujets qui vous encombrent ou qui vous handicapent :

  • tabagisme
  • phobies
  • grignotage
  • l’angoisse de la page blanche
  • une douleur au genou
  • tout !

Essayer de ne pas tout mélanger et concentrez vous sur un seul problème à la fois. Vous risquez sinon de perdre en efficacité.

À partir de là, on construira une phrase d’amorce.

1.1. La phrase d’amorce

Cette phrase permettra d’annoncer votre intention à votre inconscient :

« Même si je […], je (m’aime et) m’accepte complètement. »
ou
« Même si je […], je (m’aime et) m’accepte comme je suis. »

Il y a plusieurs versions, vous pouvez choisir celle qui vous parle le plus. Vous pouvez notamment enlever le « je m’aime » s’il ne vous plaît pas, bien qu’il soit généralement efficace.

Avec notre exemple précédent (« J’angoisse par rapport à ma fatigue »), on a donc :

« Même si j’angoisse par rapport à ma fatigue, je m’aime et m’accepte complètement. »

Cette phrase, très puissante, a 2 objectifs :

  1. reconnaître le problème
  2. s’accepter en dépit du problème

1.2. La phrase de rappel

Une fois que l’amorce sera énoncée 3 fois, il suffira d’utiliser une phrase plus courte : la phrase de rappel. Qui n’est d’ailleurs pas forcément une phrase…

Avec notre exemple : « angoisse de ma fatigue »

2. Évaluez votre anxiété.

Mettez une note à votre émotion, entre 0 et 10.

0 = vous êtes complètement calme et serein
10 = vous faites une crise d’angoisse

Cela vous permettra d’évaluer l’efficacité de ce qui va suivre.

3. EFT ? Tapotez

3.1 Le point de karaté

Commencez par tapoter le point de karaté : c’est la tranche de la main. Et dans le même temps, répétez 3 fois la phrase d’amorce :

« Même si je […], je m’aime et m’accepte complètement. » x 3

3.2 Les autres points

Tapotez ensuite les autres points, dans l’ordre indiqué, tout en prononçant la phrase de rappel, une fois par point.

« Peur de… »

Voici les points d’acupuncture :

  1. le début des sourcils
  2. l’extérieur de l’œil
  3. le dessous de l’œil
  4. entre le nez et la bouche
  5. entre la bouche et le menton
  6. sous la clavicule, au centre
  7. le côté des côtes, au niveau du soutien-gorge
  8. l’extérieur du pouce (n’importe lequel des deux), au niveau de l’ongle
  9. l’intérieur de l’index, au niveau de l’ongle
  10. l’intérieur du majeur, au niveau de l’ongle
  11. l’intérieur de l’auriculaire, au niveau de l’ongle
points de l’EFT – source : wikipedia

Fin de la boucle

Prendre une respiration lente et profonde, et éventuellement boire un peu d’eau.

Réévaluez maintenant votre anxiété. Elle devrait avoir diminué.

Si besoin, vous pouvez répéter la boucle autant de fois que nécessaire afin de se rapprocher de 0.

Variations

Il existe de nombreuses variations. Peu importe celle que vous choisirez, tout fonctionne !

Phrases évolutives

Au lieu de répéter la phrase de rappel, vous pouvez changer et dire quelque chose de différent pour chaque point. Mais assurez vous que cela reste lié au sujet de départ.

Par exemple :

  1. « Même si j’angoisse par rapport à ma fatigue, je m’aime et m’accepte complètement. »
  2. « angoisse avec ma fatigue »
  3. « cette fatigue me pèse »
  4. « j’ai peur de ne pas pouvoir travailler »
  5. « j’ai des douleurs partout »
  6. « j’ai du mal à faire le ménage »
  7. « j’ai envie de pleurer »
  8. « je perds espoir »
  9. « j’ai des raison d’être désespéré »
  10. « mon corps est faible mais je le pardonne »
  11. etc.

Réfléchir à toutes ces choses vous fait entrer au plus profond de votre problème et peut s’avérer plus efficace que de répéter toujours la même phrase de rappel.

Creuser les origines du problème

Ici, creuser l’origine du problème ne signifie pas consulter un psychothérapeute. Avec l’EFT, il vous suffit de prendre un crayon et un papier, et de lister toutes les causes que vous pouvez trouver à votre émotion initiale.

Par exemple, avec « j’angoisse par rapport à ma fatigue » :

  • j’ai peur de perdre mon emploi
  • j’ai peur de manquer d’argent
  • je suis anxieux à l’idée de rester au lit
  • j’ai peur du regard des autres
  • j’ai peur de ne pas retrouver mon moi d’avant
  • je suis triste d’avoir perdu des amis
  • etc.

Notez tout !

Ensuite, pour chaque origine identifiée, répétez la boucle  : point de karaté avec phrase d’amorce, puis autres points avec phrase de rappel.

À la fin de chaque boucle, évaluez votre anxiété entre 0 et 10. Quand vous serez à zéro, vous pourrez vous arrêter.

J’ai testé !

Rien de plus simple que d’apprendre cette technique. Cela peut paraître un peu compliqué au début, mais une fois qu’on a compris, ça prend très peu de temps.

personnes contentes - comic

J’ai donc essayé avec différents sujets, et je dois avouer que ça marche plutôt bien ! On se sent plus calme après ce petit exercice. Mais pour moi le plus difficile reste encore d’identifier les émotions sur lesquelles j’ai le plus besoin de travailler.

Par contre il ne suffit pas de le faire une fois pour toutes. Je pense au contraire que c’est quelque chose à répéter fréquemment.

Au final, l’EFT est une technique rapide et efficace pour reprogrammer ses émotions négative : moi, j’adopte !

J’ai déjà vu de nombreuses façons de réduire le stress : méditation, respiration, douches froides… ces techniques sont efficaces, mais l’EFT permet de cibler encore plus efficacement l’origine du problème. De toutes façons, il ne s’agit pas de choisir : j’utilise toutes ces techniques qui se complètent très bien les unes les autres !

Je vous suggère d’essayer l’EFT et de laisser vos impressions en commentaires ci-dessous. Je vous lirai avec plaisir !

  1. The Effect of EFT (Emotional Freedom Techniques) on Psychological Symptoms in Addiction Treatment : A Pilot Study
  2. Emotional Freedom Techniques (EFT) for Stress in Students : A Randomized Controlled Dismantling Study
  3. Emotional freedom techniques (EFT) to reduce exam anxiety in Turkish nursing students
  4. The Effectiveness of Emotional Freedom Techniques in the Treatment of Posttraumatic Stress Disorder : A Meta-Analysis
  5. The Treatment of Combat Trauma in Veterans Using EFT (Emotional Freedom Techniques) : A Pilot Protocol
  6. A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized and Nonrandomized Trials of Clinical Emotional Freedom Techniques (EFT) for the Treatment of Depression

Une réflexion sur « Reprogrammer ses émotions négatives avec l’EFT »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.