Ventre gonflé ? Voici ce que je fais !

ventre qui gonfle - comic

Avoir le ventre gonflé après un gros repas de famille est une chose. Avoir le ventre gonflé en permanence et sans raison apparente en est une autre !

Avant de vous dévoiler les solutions que je privilégie, j’ai décidé de vous faire une version express de ce que l’on trouve sur le web. Pourquoi ? Parce que les causes peuvent être multiples, et l’efficacité de la solution choisie en dépend très fortement. Ce qui marche pour moi n’aura peut-être pas autant d’effet sur vous. A l’inverse, vous pourriez tirer avantage d’une des solutions que je n’utilise pas ou que je n’ai simplement pas essayé.

Les causes d’un ventre gonflé

Les causes de ballonnement abdominal sont nombreuses :

  • alimentation
    • allergie ou intolérance alimentaire
      • le gluten / le blé1
      • le lactose2
      • les œufs
      • autres allergies ou intolérances
    • trop de sucre
    • trop de graisses
    • les FODMAP3
    • trop d’épices
  • boissons
    • l’alcool
    • le café
    • trop de boissons gazeuses
  • aérophagie (= « avaler trop d’air »)
  • stress / anxiété
  • manger trop rapidement
  • tabagisme
  • grossesse4
  • ménopause
  • vieillissement
  • syndrome de l’intestin irritable5
  • gastrite (inflammation de la muqueuse)
  • constipation6
  • reflux gastro-œsophagien (= brûlures d’estomac)
  • infection gastro-intestinale
  • infection fongique (candida)
  • parasites unicellulaires (e.g. Blastocystis hominis)
  • maladie de Crohn
  • sommeil de mauvaise qualité
  • manque d’activité physique
surpris - comic

Avec une telle multiplicité des causes, on ne s’étonnera pas qu’il n’y ait pas de remède universel ! C’est pourquoi il faut s’efforcer de trouver l’origine du problème, même si la tâche peut sembler complexe à première vue.

Pour la majorité des cas, le problème se situe au niveau du microbiote (la flore intestinale). Le moindre déséquilibre au sein des bactéries qui peuplent l’appareil digestif peut suffire à faire gonfler le ventre. Soit les bactéries n’arrivent pas à absorber les gaz produits, soit trop de gaz sont émis. Il est également possible que l’excès de gaz provienne du sang, mais c’est plus rare. Dans tous les cas, vous gonflez à cause d’un excès de gaz.

A moins que la cause ne soit évidente, je pense qu’il est judicieux de commencer par s’intéresser à vos bactéries ! Mais voyons d’abord quel est l’ensemble des solutions que l’on peut envisager.

Les solutions contre le ballonnement

Je mets ici ce que j’ai pu trouver sur le web, même si j’ai des doutes sur certaines solutions. Aucune ne semble dangereuse. N’hésitez pas à me dire celles qui marchent pour vous, ainsi que vos échecs.

  • Alimentation
    • supprimer les aliments qui posent problème
      • le gluten / le blé
      • le lactose
      • les œufs
      • le sucre
      • l’excès de graisses
      • les FODMAP
      • les épices
      • autres ?
    • ou au contraire, ajouter un aliment « miracle »
      • prébiotiques (fruits et légumes)
      • probiotiques (aliments fermentés)
      • gingembre
      • curcuma
      • graines de lin
      • vinaigre de cidre de pomme
      • pissenlits
      • bananes
      • thé au fenouil
      • eau de concombre
  • Autres
    • réduire le stress et l’anxiété
    • huile de menthe poivrée7
    • argile
    • charbon actif
    • phytothérapie
    • homéopathie
    • aromathérapie
    • remédier à la constipation
    • bien respirer et limiter l’ingestion de l’air (arrêter les chewing gum)
    • mieux dormir
    • activité physique
la liste est longue - parchemin - comic

Bon, ça fait beaucoup de choses… En même temps, vu la quantité de causes possibles, il fallait s’y attendre. Alors, on fait quoi ?

Et bien, méthodiquement, on essaye différentes choses.

Quelle solution choisir ?

La question n’est pas tellement quelle solution choisir, mais plutôt comment procéder. La procédure est simple, mais elle peut être longue : il s’agit de choisir une des solutions ci dessus, et de s’y tenir pendants quelques jours (3 jours dans la majorité des cas, 7 jours quand vous supprimez un aliment de votre régime).

route inconnue - comic

Il est très tentant de vouloir essayer plusieurs choses à la fois pour mettre toutes les chances de son côté, mais c’est une erreur. Vous ne saurez alors pas ce qui a marché ou non, et vous aurez plus de mal à comprendre ce qu’il se passe dans votre corps et ce qui vous fait du bien. Soyez méthodique, et armez vous de patience.

Commencez par les allergies ou intolérances

C’est logique : si un aliment vous cause du tort, il faut commencer par le supprimer. Avant même de penser à appuyer sur la pédale de frein, il faut lever le pied de l’accélérateur. Commencez donc par un régime sans gluten de 7 jours.

Si le problème n’est pas résolu, essayez le lactose. Et ainsi de suite.

question sur les oeufs, le blé, le lait - dessin comic

Je vous encourage à tenir un journal alimentaire, vous gagnerez un temps précieux dans vos investigations.

Mes solutions

Voici tout ce que j’ai fait et constater pour les ballonnements. En espérant que cela vous soit utile.

Mon alimentation

J’ai arrêté le gluten afin de tenter d’améliorer mon brouillard cérébral (« brain fog »). Non seulement les résultats furent positifs, mais j’ai en plus remarqué que cela faisait diminuer mes ballonnements. L’arrêt du gluten était donc une double victoire pour moi.

J’ai ensuite remarqué que l’alcool me faisait également gonfler le ventre. J’ai donc réduis, mais il est difficile d’y échapper totalement ! Je suis néanmoins devenu vraiment très raisonnable de ce côté là et ma digestion me le rend bien !

Côté lactose et œufs, il ne semble pas y avoir de problème pour moi.

Mon alimentation contient presque pas de sucre raffiné, donc il n’y a pas de problème pour moi de ce côté là. Je digère bien les fruits, mais il me reste un doute sur les bananes…

J’ai arrêté le café depuis quelques mois et il me semble bien que mes gonflements se font plus rares. Mais je ne pourrai l’affirmer. Je suis dans tous les cas beaucoup moins anxieux et beaucoup plus serein.

Mon anti-parasite : l’ail

Lors d’un weekend en famille ou avec des amis, il très est dur d’échapper complètement à tout ce qu’il y a de pire : alcool, sucre et gluten… Et c’est presque automatique : mon ventre gonfle. Je pense que c’est notamment dû à quelques parasites qui prolifèrent dans mes intestins (j’ai fait un article sur le sujet).

Dans ce cas, je sais ce qu’il me reste à faire : prendre des petits morceaux d’ail, et les avaler comme des gélules. Le fait de ne pas les avaler évite que l’ail soit complètement digéré et permet donc à ses principes actifs d’agir tout au long du tube digestif. Cela prend bien 24h avant de dégonfler, mais c’est redoutablement efficace. Je fais généralement 3 prises en 1 journée, mais c’est un peu au feeling.

tête et gousses d'ail sur une planche à découper
petits morceaux d’ail à avaler comme des gélules

Ce conseil n’est donné nulle part ailleurs. Je l’ai constaté à force d’essayer différentes choses !

Il est possible que cela vous déclenche des démangeaisons vers l’anus. Si c’est le cas, c’est très bon signe : cela signifie que les parasites sont actifs et qu’ils n’ont pas aimé ce petit traitement. Dans ce cas, vous pouvez leur porter un coup supplémentaire.

En cas d’inconfort : le charbon actif

Cela ne soigne aucunement la cause, mais fait disparaître les gonflements rapidement. Le charbon actif (ou activé) est une poudre noire qui s’achète en magasin bio ou parapharmacie. Elle est connue pour nettoyer les intestins de poisons, toxines et métaux lourds, mais elle absorbe également les gaz.

Il suffit de diluer une cuillère à café dans un verre d’eau. N’utilisez pas de cuillère en métal car le charbon actif capte les métaux !

Attention : n’envisagez pas le charbon du barbecue ! Cela n’a rien à voir.

Anticiper les gros repas avec des enzymes digestifs

Si vous aussi vous avez tendance à trop manger dans les repas de famille ou avec les amis, voici une astuce toute simple : prenez des enzymes digestifs 30 minutes avant de passer à table. En effet, vous allez mettre dans votre estomac plus de nourriture qu’il ne peut en digérer. Les enzymes vont alors le soutenir dans cette tâche ! Lors des gros repas, la différence est notable.

chat qui mange trop surpoids - comic

Des douleurs ? Vitamine C !

Si mes gonflements s’accompagnent de douleurs abdominales légères (c’est-à-dire que je les sens si je masse mon ventre), alors je prends 1 gramme de vitamine C. Cela m’aide à réduire l’inflammation.

acide ascorbique en poudre

Grounding : pour soutenir la digestion dans son ensemble

Lorsque je dors connecté à la terre (ce que l’on appelle « grounding » ou encore « earthing »), je constate au premier réveil une petite douleur abdominal. Le jour d’après, elle est un peu plus faible. Le troisième jour, plus rien. Comme si quelque chose s’était activé !

Sur la durée, j’ai remarqué que le grounding soutient très fortement ma digestion et fait disparaître les problèmes digestifs : ni la douleur d’une inflammation, ni un gonflement, ni un autre dérèglement du transit. À condition de manger équilibré bien sûr !

grounding : apport d'électrons de la terre - comic

Une fois encore, cette dernière astuce vient de mes expérimentations et vous la trouverez difficilement part ailleurs !

Voilà pour mes astuces personnelles, j’espère qu’elles vous profiteront autant qu’à moi !

Ventre gonflé : quand faut-il s’inquiéter ?

Si les ballonnements ne s’accompagnent d’aucun autre symptôme, il n’y a généralement pas lieu de s’alarmer. Dans le cas contraire, il peut être préférable de consulter un médecin.

Le petit mot de la fin

Même si les ballonnements semblent anodins, il faut absolument essayer de régler le problème. Au delà de l’inconfort, il y a le rôle clé du système digestif qu’il faut soutenir. N’oubliez pas que c’est notamment le quartier général de notre système immunitaire. Et tellement d’autres fonctions !

Et vous ? Qu’avez-vous essayé ? Et avec quelle réussite ? Laissez moi un petit mot dans les commentaires, je les lis avec plaisir !

  1. Gluten Sensitivity.
  2. Lactose intolerance : from diagnosis to correct management.
  3. Restriction of FODMAP in the management of bloating in irritable bowel syndrome.
  4. Gastrointestinal motility disorders during pregnancy.
  5. How much bloating in the irritable bowel syndrome ?
  6. Constipation : Pathophysiology and Current Therapeutic Approaches.
  7. Peppermint oil for the treatment of irritable bowel syndrome : a systematic review and meta-analysis.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.